AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Là où tout à commencer... (Phoenix)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité


Invité




What you do it's who you are
Are you free for a moment?:
Are you doing something?: Aucune intrigue en cours
You & Other:
MessageSujet: Là où tout à commencer... (Phoenix) Mar 26 Avr - 5:01

&

La journée avait été très éprouvante pour le jeune homme, qui se trouvait sur un gros cas. Voilà des jours déjà qu'il étudiait des pistes avec un petit groupe d'agent, à la recherche d'un violeur et assassin. Selon les infos, il avait fais plus d'une victime d'ailleurs, mais impossible de mettre la main dessus. Cela avait le don d'agacer Seeley, qui répugnait à ce qu'un être aussi horrible se balade librement dans les rues. Les cas de viol sont beaucoup trop fréquents, malheureusement. Pour une femme, qu'elle soit jeune ou plus âgé, marché seule dans Seattle le soir était loin d'être une bonne idée. Des personnes ayant de mauvaises intentions, il y en avait à tous les coins de rue. Cela lui rappelait la jeune fille d'une quinzaine d'année, qu'il avait sauvé il y a quelques mois. S'il ne l'avait pas rencontré par hasard, dans cette ruelle sombre ... Il secoua la tête, préférant ne pas s'imaginer ce qui serait arrivé. Seeley poussa un long soupire et déposa les papiers sur son bureau. Il était déjà assez tard.

« Allez, assez travailler pour aujourd'hui... »

Maugréa-t-il en passant une main dans ses cheveux. Son regard se posa sur la baie vitrée, qui offrait une magnifique vue sur la ville. Rien qui ne pouvait battre la vue sur la mer que lui offrait sa maison, cependant. Il eut une pensée pour Phoenix, chose qui n'était pas rare depuis quelques temps. Seeley l'appréciait beaucoup, mais il savait qu'elle n'était pas prête pour une relation. Une autre victime innocente et détruite ... Était-elle encore à son laboratoire ? Depuis quelques temps, le jeune homme avait pris l'habitude de la faire sortir, car elle y passait beaucoup trop de temps... Après l'avoir vu, face à cette femme poignardée et violée, il avait tout de suite compris. Même si elle n'avait pas voulu en parler. C'est pourquoi il faisait son possible pour la faire sortir, lui changer les idées. Reprendre goût à la vie après un tel drame n'est jamais facile et il faut des gens de confiance, pour y parvenir. Et Seeley comptait bien faire parti de ces personnes.

Il rangea sa paperasse, puis sortit de son bureau. À cette heure, il n'y avait plus grand monde. Il salua l'un de ses collègues encore sur place, puis se dirigea vers les ascenseurs. Direction le deuxième sous-sol, où se trouvait le bureau de la belle brune. Au fond de lui, il espérait qu'elle y serait toujours, car il avait très envie de la voir. Les portes coulissantes s'ouvrirent devant lui et il se dirigea aussitôt dans le long couloir, bifurqua vers la droite et atterrit devant la porte du bureau de Phoenix. Seeley resta immobile quelques secondes, puis leva la main et donna deux petits coups. Pas de chance, tout semblait étrangement calme. Bon, peut être qu'elle était déjà partie, après tout. Ce serait normal, tous n'étaient pas des accros du travail comme lui...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité




What you do it's who you are
Are you free for a moment?:
Are you doing something?: Aucune intrigue en cours
You & Other:
MessageSujet: Re: Là où tout à commencer... (Phoenix) Mar 26 Avr - 15:56


Paperasse, paperasse et encore de la paperasse. Phoenix n’en pouvait plus. Etre stagiaire a beaucoup de désavantage. Là où les titulaires devait juste dire le nom du précédé expérimental qu’il avait utilisé, elle devait décrire tout ce procédé dans ses rapports. Afin de décelé la moindre petite erreur qu’elle aurait pu faire. Mais elle devait pas trop se plaindre, on lui laissait de plus en plus de responsabilités, montrant ainsi qu’on lui faisait confiance. La paperasse, c’était surtout administratif. Mais là, elle en pouvait plus, elle avait passer des heures dessus, et la nuit était là depuis un moment. Elle tentait de tenir le coup en buvant café sur café, mais rien n’y faisait. Elle s’était finalement endormie sur ses feuilles.

Tout était noir autour d’elle. Elle avait beau avancé, voir même courir, le paysage ne changeait pas. Puis soudain une silhouette apparut. Un homme d’après la carrure, mais il faisait tout noir, impossible de voir correctement. Puis soudain, la lumière se fit sur son visage, Bennett… La jeune femme voulut alors se mettre à courir, mais ses jambes ne lui obéissaient plus, elle était paralysé. Elle essayait d’hurler, en vain. Son cri se coinçait dans sa gorge. Seules les larmes continuaient à couler encore et encore. Intarissablement. Comme si on avait actionné un robinet qui ne pouvait se refermer. Il s’approchait de plus en plus et la panique montait en Phoenix.

Elle se réveilla à ce moment-là. Alors que le visage de Bennett était à quelques centimètres du sien. Des cauchemars comme ça, elle en faisait souvent. Pas difficile de comprendre qu’elle puisse devenir insomniaque. Elle faisait toujours ses mêmes cauchemars perturbants où Bennett apparaissait. Et là, elle était encore complètement déboussolé. Assez déboussolé pour ne pas se rendre compte tout de suite que c’était des coups à la porte de son bureau qui l’avait tiré de son sommeil. Lorsqu’elle s’en rendit compte, elle se dirigea vers la porte, mais il n’y avait plus personne derrière. Elle jeta alors un regard dans le couloir. Quelqu’un s’éloignait déjà. Elle le reconnut immédiatement.

« Seeley! »

Pourquoi l’avait elle rappelé? Elle n’en savait rien, elle évitait la plupart des hommes. Dernièrement, elle ne supportait d’être qu’avec Sydney. Sa présence silencieuse la rassurait tant… Seeley, c’était plus compliquée. Elle était en confiance avec lui et aimait qu’il la sorte du labo sans cesse, mais elle une partie d’elle voulait fuir. Cette même partie qui lui soufflait que tout les hommes n’étaient que des salauds. Elle regretta alors immédiatement de l’avoir appelé, cette petite voix prenant alors plus d’ampleur. Mais il se retournait déjà et son sourire fit taire cette petite voix.

« Un café ça te dit? »

Elle retourna à l’intérieur de son bureau, laissant la porte ouverte pour l’agent des crimes sexuels et se dirigea vers la cafetière qu’elle y avait installé. Elle avait besoin de ses trois cafés quotidien, mais les jours de paperasses et lui en fallait encore plus… Elle servit alors deux tasses, attendant qu’il entre dans le bureau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité




What you do it's who you are
Are you free for a moment?:
Are you doing something?: Aucune intrigue en cours
You & Other:
MessageSujet: Re: Là où tout à commencer... (Phoenix) Mar 26 Avr - 22:21

&

C'était le silence totale. Les employés étaient tous partis à cette heure si et chaque pas du jeune homme résonnait sur le plancher. Les petits coups donnés sur la porte auraient pu être entendu sur plusieurs mètres, pour peu qu'il y ai âme qui vive. Seeley soupira longuement. Il semblerait qu'il se soit trompé, car apparemment Phoenix ne se trouvait pas dans son laboratoire. Il avait bien tendu l'oreille, mais impossible d'entendre le moindre son. Il tourna les talons et s'éloigna des lieux. C'était stupide d'être venu, de toute façon. Il s'attendait à quoi, qu'elle lui saute dans les bras ? Qu'elle soit heureuse de le voir ? Malgré les bons moments passés ensembles, il savait que la jeune femme était toujours très méfiante envers les hommes et qu'elle n'était pas prête à s'engager dans une quelconque relation. L'agent passa une main dans ses cheveux et soupira.

« Seeley! »

Cette voix, il la reconnaitrait entre mille. Finalement, elle se trouvait bel et bien dans son laboratoire, comme il avait pensé. Il se retourna en affichant un sourire sincère sur le visage, heureux de la voir. Un simple coup d'œil sur la jeune femme lui permit de constater qu'elle ne semblait pas vraiment dans son assiette. Phoenix semblait épuisée et déboussolée. Il ne fit aucun commentaire cependant, car il n'aimait pas s'incruster dans la vie des gens de force. Si un jour elle souhaitait parlé de ce qui lui était arrivé, il serait là pour la réconforter et l'aider. Seulement si elle le souhaitait. Elle l'invita à entrer, ce qui le rendit heureux. C'était déjà un pas vers la bonne étape. Être seule dans un sous-sol, en compagnie d'un homme. Certaines auraient pu tout aussi bien prendre peur et s'enfuir à toute jambe. Seeley fit donc demi-tour et pénétra dans le vaste bureau à la suite de la stagiaire. Il remarqua rapidement une pile de papiers sur son bureau, ainsi que le café déjà prêt. Le garçon posa finalement son regard sur Phoenix.

« Tu es enfermée ici depuis combien de temps ? »

Lança-t-il en acceptant la tasse de café qu'elle lui tendait, sans se départir de son sourire. La paperasse, il savait ce que c'était, pour s'en être coller pas mal dans ses débuts en tant que stagiaire à l'agence. Ça n'avait rien de bien amusant et ça en décourageait plus d'un en début de carrière. Seeley n'avait jamais pensé à se décourager et lâcher le tout, parce qu'il savait pourquoi et pour qui, surtout, il faisait cela. Il repensa à sa soeur jumelle, la pauvre, qui avait été violée puis tuée. S'il avait pu tombé sur le salaud qui avait fais ça, il aurait probablement commis un geste qui l'aurait suivi toute sa vie... Pourtant, chaque fois qu'il y pensait, l'envie de se venger le prenait. Mais la seule solution qu'il avait à porter de main pour l'instant, c'était de venir en aide aux jeunes femmes dès qu'il en avait l'occasion. Il releva les yeux, honteux de s'être laissé emporter ainsi par le passé. L'important, c'était le moment présent. Phoenix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité




What you do it's who you are
Are you free for a moment?:
Are you doing something?: Aucune intrigue en cours
You & Other:
MessageSujet: Re: Là où tout à commencer... (Phoenix) Mer 27 Avr - 12:40


En réalité, ce n’était pas très difficile de comprendre pourquoi elle l’avait appelé. Elle ne voulait tout simplement pas resté seule. Pas après le cauchemar qu’elle venait de faire. Elle avait besoin que quelqu’un lui change les idées et Seeley savait le faire ça… « Tu es enfermée ici depuis combien de temps? » Elle eut un petit rire. Elle ne savait même pas exactement depuis combien de temps elle était ici. Trop longtemps…. « Je t’avouerais que je sais même pas quel heure il est. Je me suis endormie en bossant sur ma paperasse. » Elle se réinstalla sur sa chaise, buvant une longue gorgée de son café. Elle était encore dans le brouillard et le café lui permettait de reprendre petit à petit ses esprits. Elle jeta un rapide coup d’œil a ses papiers. Elle en avait fait au moins la moitié. C’était toujours ça…

« Je préférais travailler ici qu’à la maison. Haylena n’a pas besoin de m’entendre me plaindre toutes les cinq minutes de tout ce boulot. » Ce n’était pas totalement vrai. C’était surtout qu’elle avait l’impression de trop s’imposer auprès de sa cousine. Elle pouvait bien lui laisser une soirée tranquille de temps en temps. Par contre, d’habitude elle la prévenait toujours quand elle restait plus longtemps à travailler. Phoenix attrapa son téléphone poser sur son bureau. Oui, Haylena avait essayé de l’appeler deux fois déjà. Elle tapa alors un texto rapide. « Je suis encore au bureau. Ne t’inquiètes pas. Bises. » Phoenix aimait réellement les moments qu’elle pouvait passer avec sa cousine, mais elle avait toujours l’impression de lui en demander beaucoup. Faire en sorte qu’elle ne s’inquiète pas pour elle, est déjà un bon point.

Elle reporta alors son regard vers Seeley. Ce dernier semblait perdu dans ses pensées. Elle lui aurait bien demandé ce qui le tracassait, mais en réalité elle n’osait pas… A croire que maintenant, elle avait de plus en plus de mal avec les relations humaines. Comme si elle était devenue une handicapée sociale, incapable de discuter tranquillement avec les gens. Il lui fallait faire des efforts énormes pour tenir une conversation. Sans doute pour ça qu’elle aime rester avec Syd’. Avec lui, pas besoin de parler. Et pourtant elle se sent proche de lui, comme d’un grand frère. Mais là, c’était elle qui avait invité Seeley a entré. Elle n’allait pas maintenant se contenter de le regarder en silence. Il fallait bien lancer un minimum la conversation. Elle reprit tout de même une gorgée de café, histoire de se donner un brin de courage.

« Et toi? Comment se fait-il que tu sois encore ici? Toujours à bosser? » Phoenix avait remarqué ce phénomène chez les agents des son arrivée. Il bossait tous et tout le temps. Le nombre de fois où Haylena était rentré au petit matin… il faudrait plus de deux mains à Phoenix pour pouvoir compter. Tous était passionnée par son travail et tous voulait le faire bien. Très peu choisissait ces métiers par obligation, mais plus par réel vocation. Une chose que Phoenix enviait. Au final, elle aimait ce qu’elle faisait maintenant, mais ce n’était pas sa vocation première…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Là où tout à commencer... (Phoenix)

Revenir en haut Aller en bas

Là où tout à commencer... (Phoenix)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Real Crime :: 
Have fun
 :: Corbeille
-