AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Elly ▶ Les enfants commencent par aimer leur parents. Quand ils grandissent, ils les jugent. Parfois, ils leurs pardonnent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
C. Elly Raynolds


profiler aux meurtres en séries


A sweet picture : tumblr
Where do you live? : Pioneer Square
Messages : 38
Date d'inscription : 09/02/2012


What you do it's who you are
Are you free for a moment?:
Are you doing something?: Aucune intrigue en cours
You & Other:
MessageSujet: Elly ▶ Les enfants commencent par aimer leur parents. Quand ils grandissent, ils les jugent. Parfois, ils leurs pardonnent. Jeu 9 Fév - 13:08

Je me nomme Caolïn Elly Raynolds, parfois on me nomme El' ou encore Lïn', j'ai actuellement 28 ans. Je suis né le 03 Février 1984, à Seattle. Je travaille en tant que Profiler au FBI. Je fais parti des meurtres en série. A côté de cela, on me qualifie souvent de gentille folle, d'associal, de généreuse, de travailleuse, de mystérieuse ou encore de loyale. Je suis actuellement célibataire. On me dit souvent que je ressemble à Rachel Nichols.

PEOPLEareSTRANGE



THISisMYLIFE
Bonjour, moi c'est Marianne, mais tout le monde m'appelle Dori. J'ai actuellement 20 ans. Je me connecte très souvent tous les jours mais je ne rp principalement que le mercredi ou le week end. Il arrive que je rp en semaine, quand mon emploi du temps me le permet. J'aime beaucoup le design même s'il y a la tête de Tom Cruse --' xD Mise à par cela... J'ai découvert le forum avec une vieille histoire... Je cherchais une vieille fiche de lien et je suis donc passé sur un vieux forum où j'étais admin. Et j'ai eu l'idée de faire un tour des vieux partenariats, nostalgie power xD. Et donc, me voilà. Le code du règlement est: « Validée par Leen »


Dernière édition par C. Elly Raynolds le Jeu 9 Fév - 16:02, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
C. Elly Raynolds


profiler aux meurtres en séries


A sweet picture : tumblr
Where do you live? : Pioneer Square
Messages : 38
Date d'inscription : 09/02/2012


What you do it's who you are
Are you free for a moment?:
Are you doing something?: Aucune intrigue en cours
You & Other:
MessageSujet: Re: Elly ▶ Les enfants commencent par aimer leur parents. Quand ils grandissent, ils les jugent. Parfois, ils leurs pardonnent. Jeu 9 Fév - 13:30

THISisMYSTORY
Bienvenue ici Agent Caolïn Raynolds. Ma première question sera toute simple. Parlez-moi un peu de votre vie. Votre enfance, vos parents…


Je regardais la personne en face de moi. Dire que je ne voulais pas être là ne servais à rien, cela se voyait dans le regard que je lançais à ce psy de pacotille. Mon enfance... En quoi ce que j'avais vécu petite avait il un lien avec ce que j'étais maintenant. Je croisais les bras, dardant mon regard noir sur le psychologue qui ne baissait pas le regard. Je soupirait avant de répondre.

"Que voulez vous que je vous dise? J'ai une enfance normale, avec des parents normaux... Une maison normale dans une banlieue normale de la très normale ville de Seattle..."

Le psy me regarda comme on regarde une enfant qui nous ferait pitié. Je détestais ce regard... Combien de fois l'avais je senti sur moi après ce qui était arrivée à ma mère, alors que je n'avais que 5 ans. Et bien sur, ce fichu psy le savait. Il savait ce que mon père avait fait à ma mère et à d'autres femmes avant nous. Et il avait fallut qu'il s'attarde sur ce point là, ce si douloureux point.

"Vous parlez de la normalité comme d'une utopie... Est ce à cause de ce que votre père vous a fait subir alors que vous n'aviez que 5 ans, agent Raynolds?"

Et sans le vouloir, ce foutu psy me renvoya dans cette cave immonde où ma mère trouva la mort, il y a de cela 23 ans.

[FLASH BACK]
Je n'arrivais pas à dormir. J'entendais mes parents se disputer à cause d'un nouveau retard de la part de mon père. Ce dernier était encore une fois rentré à plus de minuit et en plus, il sentait l'alcool et le parfum de femme. Et ma mère, extrêmement jalouse, ne pouvait pas le supporter. Et elle le faisait savoir en s’époumonant dans la maison alors que j'essayais désespérément de dormir car j'allais à l'école le lendemain. Les murs n'étant pas très isolés, j'entendais tout ce que ma mère demandait à mon père.

"Et elle ressemble à quoi cette petite garce?
- Qu'est ce que cela peut te faire? Ce n'est plus un problème maintenant.
- Oh si c'est un problème et un gros! N'oublie pas, Ludwig Morgewood, que quand tu m'as épousé, tu m'as juré fidélité. Ce que tu viens de faire à cette traînée serait suffisant pour que je demande le divorce.
- Tu veux vraiment savoir ce que j'ai fait avec cette fille? Et bien tu vas le savoir!"

J'entendis la porte de la cave s'ouvrir puis se refermer. Et soudain, le silence se fit dans la maison. J'allais enfin pouvoir me rendormir. Pas un seul instant je n'imaginais ce qu'il se passait dans la cave. Pour moi, mon père était parti faire des bisous à ma mère pour la calmer... Quelle petite chose naïve je faisais. Alors que j'allais surement me rendormir, un cri se fit entendre dans toute la maison. Mon père avait du faire quelque chose à ma mère qui avait surement du lui plaire. Je ne savais pas à quoi ressemblait un hurlement de douleur, mon père n'ayant jamais frappé ma mère malgré les disputes. La porte de la cave se rouvrit et des pas vinrent jusqu'à ma chambre. Me redressant dans mon lit, je vis mon père entrer dans la pièce.

"Papa... Elle est où maman?
- Elle est en bas. Tu veux venir lui faire un câlin?
- Oui!!"

Je me levais donc et suivit mon père jusqu'à la cave. Je fis bien attention en descendant, ne voulant pas me faire mal. Mon père n'alluma pas la lumière et je vis ma mère dans la pénombre. Elle gémissait plus qu'elle ne parlait et elle regardait mon père avec une lueur horrifiée dans le regard. Ce dernier me tendit alors quelque chose. Le prenant en main, je reconnu facilement le manche d'un couteau. L'homme que j'avais longtemps appelé papa me demanda de balader la lame sur le visage de ma mère, disant qu'il avait mis une couche de je ne sais plus trop quoi pour faire un masque pour Halloween. Comme c'était dans deux semaines, je crus mon père sur parole. En même temps, pourquoi je ne le croirais pas? Il n'avait jamais fait pour que je mette à mal la confiance que j'avais en lui. Alors que j'avais fait un grand nombre de taillade sur le visage de ma mère, mon père se glissa derrière moi et m'aida à enfoncer le couteau dans la poitrine de ma mère. Là aussi il me dit que c'était pour son déguisement d'Halloween. Sans le savoir, je venais de tuer ma mère... Le lendemain, j'allais à l'école en pyjama, maculé du sang de ma mère. Mon institutrice appela la police qui retrouva le corps de ma mère, morte, dans la cave.
[FIN FLASH BACK]

J'essuyais la larme qui avait eu l'audace de se glisser sur ma joue. En fait, rien dans ma vie n'était normale. j'avais eu un père tueur en série et j'avais tué ma propre mère. Je n'avais pas été condamné lors du procès de mon père mais j'étais quand même condamné. Condamné à être assimilée comme la petite fille qui avait tué sa propre mère. Les rares enfants qui venaient jouer avec moi dans la cours de récré étaient rappelés à l'ordre par les professeurs, ne voulant pas que les enfants se lient avec un monstre. Et ce fut encore pire quand je suis entré au lycée. Les moqueries et les coups bas ne me faisaient rien, j'y étais habitué. Mais ce qui faisait le plus mal, c'est que les rares personnes qui se disaient être mes amies n'hésitaient pas à me trahir des que j'avais le dos tourné.

Tout mon enfance a été ponctuée par le regard des gens de Seattle sur moi. Le plus facile à faire a été de quitter cette ville où je n'étais plus la bienvenue. Avec l'aide de ma tante maternelle, je pus partir vivre dans une famille d'amis, à Washington. Là bas, j'ai fait des études de profiler dans la grande école de Quantico. Je suis devenue profileuse. A New-York, j'avais la chance que l'affaire Morgewood ait été oublié. Mais il avait fallut que notre supérieur décide de nous muter, moi et mon partenaire. Je crus que le sol s'effondrait sous mes pieds quand on m'annonça que je retournais à Seattle... Avec le temps, les gens avaient oubliés l'affaire Morgewood. Du moins, ils se souvenaient tous de cette affaire mais tout le monde avait oublié le nom de la femme de ce monstre. Si bien que je passais totalement inaperçu, ayant pris le nom de ma mère. Personne dans mon équipe ne sait pour mon père et pour ce que j'ai moi même fait à ma mère. Et je garderais le silence aussi longtemps que je le pourrais.

"Cela vous va? Ou vous en voulez encore?!
- Cela suffira pour aujourd'hui Agent Raynolds. On se revoit demain."

Je me levais et me dépêchais de sortir de cette pièce.


Parlons maintenant de ce qui s'est passé il y a maintenant deux ans. Étiez-vous dans le bâtiment ? Que s'est il passait pour vous à ce moment-là ?


Une nouvelle heure avec ce psy... De quoi allait il me parler aujourd'hui. De la pluie et du beau temps?? Ah non... L'attentat... Bon autant commencer par le début.

"Exa't... J'étais dans le batiment. Et cela c'est passé comme pour la plus part de mes collègues du 6e étage..."

[FLASH BACK]
Je venais d'arriver au bureau avec ma collègue et amie, Sara. Nous avions une réunion comme tout les matins, pour savoir sur quoi nous allions travaillé aujourd'hui. Mais nous étions en retard avec Sara. En plus d'être amies, nous étions colocataires... Alors autant vous dire que le matin, c'était assez folklorique. Bref, on était en retard et cela n'allait certainement pas plaire au chef. Mais tout sa, c'était la faute de Sara. Même pas fichue de savoir où elle avait rangé sa plaque. Et j'avais bien sur été mise à contribution. Nous avions tout fait: la salle de bain, sa chambre, la mienne, la cuisine... Tout, sauf le frigo... En même temps, ce n'est pas vraiment l'endroit où on pourrait penser trouver une plaque du FBI. Et nous avions été pris dans les bouchons... Les deux mis bout à bout, nous avions une bonne demie heure de retard. Nous courrions dans les couloirs pour ne pas être plus en retard que nous l'étions déjà.

"Désolé, on est à la bourre. C'est sara qui...
- Comment cela c'est Sara?!
- Désolé miss, mais y a que la vérité qui blesse.
- Tsss, t'es pas sympas Raynolds."

Ah, le petit nom de famille pour montrer qu'on était fâchée l'une contre l'autre. Le chef nous regarda sans rien dire et l'on comprit vite qu'on devait se dépêcher de prendre place avant qu'il n'explose. Mais ce ne fut pas lui qui explosa quand Sara fit une blague un peu déplacé sur notre nouvelle affaire. Une explosion souffla la salle et des débris nous tombèrent tous plus ou moins dessus. Pour ma part, je me pris le bureau de plaquo qui se trouvait derrière moi sur les reins. J'étais donc la moins coincé du groupe. Une fois sortie de sous mon mur, je regardais les dégâts autour de moi. Mon partenaire était inconscient, notre chef avait les deux jambes de coincé et Sara... Mon regard croisa celui de ma meilleure amie, vide et sans vie. Elle était debout quand l'explosion avait eu lieu et une barre de métal était venu la transpercer au niveau du sternum, la tuant sur le coup.

Incapable de marcher, je restais assise à côté de Sara, veillant le corps de ma meilleure amie. Mon partenaire finit par reprendre connaissance et c'est vers lui que je me traînais. Les secours finirent par arriver et on fut transporter à l'hôpital. J'avais une jambe de casser et une luxation de la cheville. Je restais 3 mois à l'hôpital plus pour dépression qu'à cause de mes blessures, ne sortant que lors de l'enterrement de ma meilleure amie.
[FIN FLASHBACK]

"Et j'ai repris le service 5 mois après, remise. Il n'y a rien à dire, cette évènement est derrière moi. J'ai appris à le surmonter...
- Mais je sais qu'il vous arrive de craquer, malgré l'impression de détachement et de froideur que vous laissez derrière vous.
- Comment vous...
- J'ai mes sources agent Raynolds."

Je n'avais craqué qu'une seule fois après l'enterrement de Sara...

[FLASH BACK]
Je me trouvais dans les vestiaires du stand de tir. Cela faisait 5 semaines que j'avais repris le travail mais l'absence de Sara se faisait sentir. Surtout quand je venais m’entraîner, une fois par semaine. J'étais habitué à venir m’entraîner avec elle... Mais sa, c'était avant l'attentat qui m'enleva ma meilleure amie. Et pour la première fois depuis mon retour à Seattle, je venais de faire un carton plein. Seule Sara avait réussi lors de nos précédents défis. Je regardais ce carton sans vraiment le voir, obnubilé par ce que j'aurais aimé dire à mon amie si elle avait été vivante. Sans m'en rendre compte, les larmes commencèrent à couler le long de mes joues. Et j'étais incapable de m'arrêter. Je sentis soudain une main se poser sur mon épaule et quelqu'un me prendre dans ses bras. Relevant les yeux, je vis que c'était Jasper, mon partenaire.

"Tu veux quoi?
- El', c'est normale de pleurer...
- Tu crois que cela aurait fait plaisir à Sara?!
- Non mais cela peut parfois faire du bien..."

Et c'est ainsi que je me suis retrouvée à pleurer sur l'épaule de mon partenaire et ami... Mais je ne savais pas que notre chef nous avait vu.
[FIN FLASH BACK]

"Ce n'est pas Jasper qui vous l'a dit...
- Exact. Sachez juste qu'il est normale de pleurer une amie quand cette dernière est partie d'une façon aussi tragique que celle-ci. Vous n'avez pas à vous sentir coupable. Sara était quelqu'un de bien et il est normale de pleurer la mort d'une personne que l'on aime. Surtout la miss Sara."

Je fus touché par les paroles du psy et pour la première fois depuis notre premier rendez vous, je me permis de sourire à cet homme qui me faisait surement revivre les pire moments de ma vie.


Sachant que des événements aussi horribles peuvent arriver tous les jours, pourquoi avoir choisi ce métier ?


Je souris à cette question. Si j'avais eu une vie différente, jamais je n'aurais été profiler pour le FBI. Mais il avait fallut que mon père soit un tueur en série et qu'il me fasse tué ma mère pour que je trouve ma voix.

"Vous savez, quand vous vivez au plus près de l'horreur sans le savoir et qu'un jour, vous y prenez part, vous avez l'impression que votre monde s'écroule. Que plus rien n'a d'importance. Je sais ce que c'est de ressentir la douleur des victimes. C'est pour éviter que d'autres personnes ne ressentent ce que j'ai moi même ressenti que j'ai voulu devenir profiler. Notre équipe n'a qu'une envie à chaque nouvelle enquête: arrêter le tueur le plus vite possible pour éviter qu'il ne fasse de nouvelle victime. Mais...
- Le plus souvent, pour votre profil, il vous faut plusieurs victimes.
- Exa't."

C'était certainement la chose la plus difficile à accepter dans notre métier. Et même si on s'y fait, cela révolte toujours autant.


Avez-vous une enquête qui vous a marqué ? Aussi bien un très mauvais souvenir comme un happy-ending ?


Une image vint soudain frappé mon esprit: une maison au crépis blanc et aux fenêtres beige. Une voiture de type 4X4 était garée dans l'allée et la porte d'entrée était ouverte sur un père de famille qui me souriait. Cette affaire avait eu lieu quelques mois après mon arrivée au FBI de Washington...

[FLASH BACK]
J'étais venu lui rendre l'ordinateur de sa femme et il m'avait demandé de rassurer sa fille, terrifié à l'idée de dormir depuis que sa mère avait été tué. Au fil des minutes, j'ai commencé à devenir mal à l'aise avec cet homme qui n'arrêtait pas de me suivre du regard. Plus d'une fois j'avais essayé de partir mais il avait toujours trouvé une excuse pour me retenir. Et c'est alors que je compris: le tueur en série qui avait tué 5 femmes en les étranglant était en face de moi. Et cet homme avait été jusqu'à tuer sa propre femme. Heureusement, mon chef m'appela au même moment. Je décrochais et essayais de passer un message à mon chef sans que le tueur ne le remarque.

"RAYNOLDS!!! Où vous êtes?!
- Oui monsieur... Bien monsieur...
- Tu peux sortir?
- Nan monsieur... Je reste encore un peu chez monsieur Andrew. Sa fille a peur et je vais la rassurer. Quand ce sera fait, je vous rejoindrais."

Mais le temps que je raccroche et que je regarde l'homme, ce dernier avait sorti un couteau et s'était jeté sur moi. Je réussis à retarder son geste en lui parlant de sa fille le temps que mes collègues n'arrivent. Ils firent suffisamment de bruit pour prévenir le tueur qu'ils étaient là, le détournant de ma personne. Mon chef se trouvait dans l'encadrement de la porte, pointant son arme sur le tueur en série. Ce dernier se mit alors à courir vers mon chef qui n'eut d'autre choix que de le tuer, envoyant du sang sur moi par la même occasion. Ce n'était pas ma première affaire mais c'était celle que je foirais le plus: j'étais partie seule, sans arme et je n'avais prévenu personne. Mais j'avais survécu.
[FIN FLASH BACK]

"Ce devait être dur à vivre... Se retrouver menacer par un tueur en série...
- Ce n'est pas pire que de vivre sous le même toit qu'un autre tueur en série et d'appeler celui-ci papa..."


Pour finir, parlez moi de votre vie actuelle. Etes-vous marié ? Avez-vous divorcé ? Déménagé ?


Je regardais le psychologue. C'était la première fois depuis que je le voyais qu'il me demandait ce qu'était ma vie maintenant. Je glissais ma main dans mes cheveux alors que je rongeais l'ongle du pouce de mon autre main. Signe que j'étais assez mal à l'aise. Parler du passé ne me gênait pas mais j'avais du mal à parler du présent. La peine de mort étant maintenu dans l'état de Washington, mon père se trouvait dans le couloir de la mort depuis maintenant 23 ans. Son exécution ne devrait plus tarder. Et avec lui disparaîtra les actes qu'il a fait.

Pour ma part, je suis toujours agent du FBI à Seattle. Deux ans ont passé depuis la mort de Sara mais comme dit, j'ai surmonté cette épreuve comme on surmonte un examen un peu plus compliqué que les autres. La seule chose que je n'arrive pas à surmonter, se sont mes sentiments naissant pour Jasper, mon ami et partenaire depuis que je suis dans le FBI. Je n'ose pas le lui dire... Non pas que j'ai peur de lui dire mais j'ai peur de sa réaction. Peur qu'il ne me voit que comme une amie. Et j'ai peur de lui dire qui était mon père, peur de voir dans son regard qu'il me considère comme un monstre.

"Très bien agent Raynolds. Je crois que nous n'avons plus besoin de nous voir maintenant. Ce fut un réel plaisir et j'espère ne pas vous revoir.
- J'espère également, monsieur."


Dernière édition par C. Elly Raynolds le Jeu 9 Fév - 16:12, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eileen Walker


Maman Dragibus ❞ superviseur adjoint des portés disparus


A sweet picture :
Where do you live? : Alki point lighthouse
Messages : 797
Date d'inscription : 01/08/2010


What you do it's who you are
Are you free for a moment?: Oui oui oui, je veux rp
Are you doing something?: coincée avec les kidnappeurs
You & Other:
MessageSujet: Re: Elly ▶ Les enfants commencent par aimer leur parents. Quand ils grandissent, ils les jugent. Parfois, ils leurs pardonnent. Jeu 9 Fév - 15:41

Bienvenue! Si tu as des questions n'hésites pas!

Humm... je vais voir ça tout de suite.

_________________

    (c)Dodixe

    La disparition d'un être proche
    touche davantage les adultes que les enfants,
    car seule la douleur des adultes
    se nourrit d'imaginaire.
    Tristan Godbille

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Scene Crime


Neutre ❞ il sait tout


Messages : 80
Date d'inscription : 01/08/2010

MessageSujet: Re: Elly ▶ Les enfants commencent par aimer leur parents. Quand ils grandissent, ils les jugent. Parfois, ils leurs pardonnent. Jeu 9 Fév - 15:47

Normalement c'est réglée! Smile

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://real-crime.forums-actifs.net
avatar
C. Elly Raynolds


profiler aux meurtres en séries


A sweet picture : tumblr
Where do you live? : Pioneer Square
Messages : 38
Date d'inscription : 09/02/2012


What you do it's who you are
Are you free for a moment?:
Are you doing something?: Aucune intrigue en cours
You & Other:
MessageSujet: Re: Elly ▶ Les enfants commencent par aimer leur parents. Quand ils grandissent, ils les jugent. Parfois, ils leurs pardonnent. Jeu 9 Fév - 15:52

En effet ^^
Merci beaucoup ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eileen Walker


Maman Dragibus ❞ superviseur adjoint des portés disparus


A sweet picture :
Where do you live? : Alki point lighthouse
Messages : 797
Date d'inscription : 01/08/2010


What you do it's who you are
Are you free for a moment?: Oui oui oui, je veux rp
Are you doing something?: coincée avec les kidnappeurs
You & Other:
MessageSujet: Re: Elly ▶ Les enfants commencent par aimer leur parents. Quand ils grandissent, ils les jugent. Parfois, ils leurs pardonnent. Jeu 9 Fév - 15:55

Merci à toi, si tu me l'avais pas dit, j'aurais pas su qu'il y avait un problème xD

_________________

    (c)Dodixe

    La disparition d'un être proche
    touche davantage les adultes que les enfants,
    car seule la douleur des adultes
    se nourrit d'imaginaire.
    Tristan Godbille

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
C. Elly Raynolds


profiler aux meurtres en séries


A sweet picture : tumblr
Where do you live? : Pioneer Square
Messages : 38
Date d'inscription : 09/02/2012


What you do it's who you are
Are you free for a moment?:
Are you doing something?: Aucune intrigue en cours
You & Other:
MessageSujet: Re: Elly ▶ Les enfants commencent par aimer leur parents. Quand ils grandissent, ils les jugent. Parfois, ils leurs pardonnent. Jeu 9 Fév - 15:55

Mais de rien ^^

Allé, le dernier paragraphe ^^
C'est la première fois que je fais une histoire aussi longue Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eileen Walker


Maman Dragibus ❞ superviseur adjoint des portés disparus


A sweet picture :
Where do you live? : Alki point lighthouse
Messages : 797
Date d'inscription : 01/08/2010


What you do it's who you are
Are you free for a moment?: Oui oui oui, je veux rp
Are you doing something?: coincée avec les kidnappeurs
You & Other:
MessageSujet: Re: Elly ▶ Les enfants commencent par aimer leur parents. Quand ils grandissent, ils les jugent. Parfois, ils leurs pardonnent. Jeu 9 Fév - 15:57

Le plus dur est déjà fait Laughing

Contente de voir que RC t'inspire^^

_________________

    (c)Dodixe

    La disparition d'un être proche
    touche davantage les adultes que les enfants,
    car seule la douleur des adultes
    se nourrit d'imaginaire.
    Tristan Godbille

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
C. Elly Raynolds


profiler aux meurtres en séries


A sweet picture : tumblr
Where do you live? : Pioneer Square
Messages : 38
Date d'inscription : 09/02/2012


What you do it's who you are
Are you free for a moment?:
Are you doing something?: Aucune intrigue en cours
You & Other:
MessageSujet: Re: Elly ▶ Les enfants commencent par aimer leur parents. Quand ils grandissent, ils les jugent. Parfois, ils leurs pardonnent. Jeu 9 Fév - 15:59

Oui mais bizarrement, sa a été le plus facile xD

Je suis contente moi aussi, d'autant que c'est un petit "miracle" que je sois ici Idea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eileen Walker


Maman Dragibus ❞ superviseur adjoint des portés disparus


A sweet picture :
Where do you live? : Alki point lighthouse
Messages : 797
Date d'inscription : 01/08/2010


What you do it's who you are
Are you free for a moment?: Oui oui oui, je veux rp
Are you doing something?: coincée avec les kidnappeurs
You & Other:
MessageSujet: Re: Elly ▶ Les enfants commencent par aimer leur parents. Quand ils grandissent, ils les jugent. Parfois, ils leurs pardonnent. Jeu 9 Fév - 16:01

C'est le destin ll

_________________

    (c)Dodixe

    La disparition d'un être proche
    touche davantage les adultes que les enfants,
    car seule la douleur des adultes
    se nourrit d'imaginaire.
    Tristan Godbille

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
C. Elly Raynolds


profiler aux meurtres en séries


A sweet picture : tumblr
Where do you live? : Pioneer Square
Messages : 38
Date d'inscription : 09/02/2012


What you do it's who you are
Are you free for a moment?:
Are you doing something?: Aucune intrigue en cours
You & Other:
MessageSujet: Re: Elly ▶ Les enfants commencent par aimer leur parents. Quand ils grandissent, ils les jugent. Parfois, ils leurs pardonnent. Jeu 9 Fév - 16:02

Ouais ll
Bon, allé, dernier paragraphe ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
C. Elly Raynolds


profiler aux meurtres en séries


A sweet picture : tumblr
Where do you live? : Pioneer Square
Messages : 38
Date d'inscription : 09/02/2012


What you do it's who you are
Are you free for a moment?:
Are you doing something?: Aucune intrigue en cours
You & Other:
MessageSujet: Re: Elly ▶ Les enfants commencent par aimer leur parents. Quand ils grandissent, ils les jugent. Parfois, ils leurs pardonnent. Jeu 9 Fév - 16:13

Désolé du Double post mais normalement, j'ai terminé ma fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eileen Walker


Maman Dragibus ❞ superviseur adjoint des portés disparus


A sweet picture :
Where do you live? : Alki point lighthouse
Messages : 797
Date d'inscription : 01/08/2010


What you do it's who you are
Are you free for a moment?: Oui oui oui, je veux rp
Are you doing something?: coincée avec les kidnappeurs
You & Other:
MessageSujet: Re: Elly ▶ Les enfants commencent par aimer leur parents. Quand ils grandissent, ils les jugent. Parfois, ils leurs pardonnent. Jeu 9 Fév - 16:15

Et bien te voilà validée! Horrible l'histoire de son père!

Amuses toi bien sur RC!

_________________

    (c)Dodixe

    La disparition d'un être proche
    touche davantage les adultes que les enfants,
    car seule la douleur des adultes
    se nourrit d'imaginaire.
    Tristan Godbille

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
C. Elly Raynolds


profiler aux meurtres en séries


A sweet picture : tumblr
Where do you live? : Pioneer Square
Messages : 38
Date d'inscription : 09/02/2012


What you do it's who you are
Are you free for a moment?:
Are you doing something?: Aucune intrigue en cours
You & Other:
MessageSujet: Re: Elly ▶ Les enfants commencent par aimer leur parents. Quand ils grandissent, ils les jugent. Parfois, ils leurs pardonnent. Jeu 9 Fév - 16:18

Merci ^^
Ouais, c'est horrible mais j'avais besoin d'une raison pour qu'elle devienne profiler et j'ai surement un peu trop regardé Esprits criminels ll
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eileen Walker


Maman Dragibus ❞ superviseur adjoint des portés disparus


A sweet picture :
Where do you live? : Alki point lighthouse
Messages : 797
Date d'inscription : 01/08/2010


What you do it's who you are
Are you free for a moment?: Oui oui oui, je veux rp
Are you doing something?: coincée avec les kidnappeurs
You & Other:
MessageSujet: Re: Elly ▶ Les enfants commencent par aimer leur parents. Quand ils grandissent, ils les jugent. Parfois, ils leurs pardonnent. Jeu 9 Fév - 16:19

T'inquiètes, on a notre lot d'agents qui ont des vies torturés! Idea

_________________

    (c)Dodixe

    La disparition d'un être proche
    touche davantage les adultes que les enfants,
    car seule la douleur des adultes
    se nourrit d'imaginaire.
    Tristan Godbille

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jackson O'Conner


Chamallow ❞ agent des stup' en planque


A sweet picture :
Where do you live? : Ragen Hill
Messages : 141
Date d'inscription : 07/11/2010


What you do it's who you are
Are you free for a moment?: Yes
Are you doing something?: Aucune intrigue en cours
You & Other:
MessageSujet: Re: Elly ▶ Les enfants commencent par aimer leur parents. Quand ils grandissent, ils les jugent. Parfois, ils leurs pardonnent. Jeu 9 Fév - 19:14

Quinze jours plus tard, je te souhaite la bienvenue parmi nous ma belle !

_________________


    « L’anarchie symbolise la libération
    de l’esprit humain de l’aliénation de la religion,
    la libération du corps humain de la
    domination de la propriété,
    la libération des chaînes qui nous lient
    à l’oppression des gouvernements.
    Il défend un ordre social fondé sur la libre
    association entre individus »

    Emma Goldman

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Azazell Smith


trafiquant d'arme et d'autres choses illégales


A sweet picture :
Messages : 104
Date d'inscription : 26/04/2011
Localisation : Si tu me vois alors c'est que la mort te guette

MessageSujet: Re: Elly ▶ Les enfants commencent par aimer leur parents. Quand ils grandissent, ils les jugent. Parfois, ils leurs pardonnent. Jeu 9 Fév - 19:42

I Have a dream, Un monde où j'aurais enfin un collégue méchant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Austin Thomas-Broling


❞ agent des meurtres en séries


A sweet picture : :3
Messages : 125
Date d'inscription : 12/11/2010


What you do it's who you are
Are you free for a moment?:
Are you doing something?: Aucune intrigue en cours
You & Other:
MessageSujet: Re: Elly ▶ Les enfants commencent par aimer leur parents. Quand ils grandissent, ils les jugent. Parfois, ils leurs pardonnent. Jeu 9 Fév - 20:17

Bienvenue à toi ♥️ Magnifique choix d'avatar (en brune elle est juste wouah :D) et je suis sûre que ton histoire est super, en tout cas ça me donne envie d ela lire ll (ce que je ferais bientôt ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
C. Elly Raynolds


profiler aux meurtres en séries


A sweet picture : tumblr
Where do you live? : Pioneer Square
Messages : 38
Date d'inscription : 09/02/2012


What you do it's who you are
Are you free for a moment?:
Are you doing something?: Aucune intrigue en cours
You & Other:
MessageSujet: Re: Elly ▶ Les enfants commencent par aimer leur parents. Quand ils grandissent, ils les jugent. Parfois, ils leurs pardonnent. Jeu 9 Fév - 20:59

Jackson: Merci ^^ et non pas 15 jours plus tard, je suis là que depuis aujourd'hui ^^

Azazell: très beau pseudo et très très très bon choix d'avatar ll

Austin: Merci ^^ J'ai longtemps hésité avec sa collègue Paget mais Rachel est juste trop mimi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 86
Date d'inscription : 22/04/2011
Age : 22


What you do it's who you are
Are you free for a moment?: Yes
Are you doing something?: Aucune intrigue en cours
You & Other:
MessageSujet: Re: Elly ▶ Les enfants commencent par aimer leur parents. Quand ils grandissent, ils les jugent. Parfois, ils leurs pardonnent. Ven 10 Fév - 21:44

Bienvenue =) désolée du retard x)
J'espère que tu te plairas sur RC Wink
Très très très bon choix d'avatar je confime, elle est juste magnifique !!!! ll
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
C. Elly Raynolds


profiler aux meurtres en séries


A sweet picture : tumblr
Where do you live? : Pioneer Square
Messages : 38
Date d'inscription : 09/02/2012


What you do it's who you are
Are you free for a moment?:
Are you doing something?: Aucune intrigue en cours
You & Other:
MessageSujet: Re: Elly ▶ Les enfants commencent par aimer leur parents. Quand ils grandissent, ils les jugent. Parfois, ils leurs pardonnent. Ven 10 Fév - 22:16

Merci ^^

Ravie de voir que Rachel a autant de succès. Elle est tellement peu prise Idea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Elly ▶ Les enfants commencent par aimer leur parents. Quand ils grandissent, ils les jugent. Parfois, ils leurs pardonnent.

Revenir en haut Aller en bas

Elly ▶ Les enfants commencent par aimer leur parents. Quand ils grandissent, ils les jugent. Parfois, ils leurs pardonnent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Real Crime :: 
Before Starting
 ::  Registration Forms :: Validés
-