AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Perséphonia ☼ "Je le veux mon scoop!"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Where do you live? : Pioneer Square
Messages : 15
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Perséphonia ☼ "Je le veux mon scoop!" Sam 18 Fév - 22:43

Je me nomme Perséphonia Bagdad Ceosira, parfois on me nomme Persé ou Kami, j'ai actuellement 25 ans. Je suis né le 20 Octobre, à Miami, Etats-Unis. Je travaille en tant que journaliste au Seattle Press. Je fais parti des civils. A côté de cela, on me qualifie souvent de sérieuse, traditionnelle, travailleuse, drôle et déterminée. Je suis actuellement célibataire mais terriblement amoureuse. On me dit souvent que je ressemble à Genevieve Cortese.

PEOPLEareSTRANGE


THISisMYSTORY
❝Lorsque l’on meurt ou que l’on souffre d’une horrible perte nous traversons tous cinq étapes de la peine. On passe par le déni car la perte n’est pas envisageable, on ne peut imaginer que c’est réel. On s’énerve contre tout le monde, contre les survivants, contre nous-même. Puis on trouve un arrangement, on supplie, on implore, on offre tout ce qu’on a, on offre nos propres âmes en échange d’un jour de plus. Quand les négociations échouent la colère est difficile à contenir, on tombe dans la dépression, le désespoir, jusqu’à ce qu’on accepte finalement que l’on a tout tenté. On abandonne. On abandonne et on accepte. Le chagrin peut être une chose que l’on a en commun mais il est différent pour tout le monde. Il n’y a pas que la mort dont on fait le deuil, de la vie, d’une perte, d’un changement. Et on se demande pourquoi ça bloque autant parfois, pourquoi ça fait tant de mal mais la chose dont on doit se souvenir c’est que ça peut changer. C’est comme ça qu’on reste en vie, quand ça fait si mal, qu’on ne peut plus respirer, c’est comme ça qu’on survit. En se rappelant, qu’un jour, qu’en quelque sorte, vous ne le ressentirez plus de la même manière, ça ne fera plus aussi mal. Le chagrin vient à chacun en son temps, de sa propre manière. Alors le mieux que l’on puisse faire, le mieux que chacun puisse faire est de recourir à l’honnêteté. Le truc vraiment merdique, la pire partie du chagrin est que vous ne pouvez le contrôler. Le mieux que l’on puisse faire est d’essayer de laisser nos sentiments quand ils viennent. Et les laisser partir quand on peut. La pire chose c’est qu’à la minute où vous pensez l’avoir surmonté, ça recommence. Et toujours, à chaque fois, vous ne pouvez plus respirer. Le chagrin comporte cinq étapes. Elles nous semblent à tous différentes, mais il y en a toujours cinq : le déni, la colère, les négociations, la dépression, l’acceptation.❞

Voilà les mots que je prononçais difficilement lors de l'enterrement de mon père. Les yeux embués de larmes, je fixais les personnes rassemblées dans la salle, venu rendre un dernier hommage à mon père. Mon regard se porta sur ma tante, femme chez qui j'avais vécu après l'enlèvement de mon père. Elle se trouvait au côté de mon grand père, un homme aussi charmant qu'effrayant aujourd'hui, le visage ravagé par les larmes. Et enfin, ma mère, femme entièrement vêtue de noire qui pleurait la mort de son époux, homme qui avait sauvé sa fille unique, moi. Jamais je n'oublierais cette journée du mois de Mai où j'étais resté révisé tard pour avoir mon bac. J'avais 19 ans et un an de retard à cause de ce même examen. Et autant vous dire que mon père avait tout mis en oeuvre pour que je l'ais cette ois ci: confiscation du téléphone dés que je rentrais, couvre feu du pc à 19h pour réviser avant de manger et d'aller me coucher.

Éteignant la lampe du bureau, j'entendis soudain des voix dans le salon: mon père suppliait quelqu'un. Je ne savais pas que mon père était avec quelqu'un. Cela ne pouvait pas être ma mère, elle était montée se coucher juste après manger et je n'avais pas entendu de bruit venant de l'escalier, pourtant très bruyant. On vous a dit que la curiosité était un vilain défaut? Pas à moi. Et cela causa ma perte. Alors que je passais l'embrasure de la porte, une main me saisit à la gorge et je croisais le regard noir d'un homme au visage tatoué. Mon père supplia alors l'homme de me laisser tranquille alors qu'il me demandait de ne surtout rien dire de ce que je venais de voir. Mais mon regard ne quittait pas l'homme en face de moi. Type néo-zélandais, in avait un visage recouvert de tatouages tribaux. Alors que l'homme me lâchait soudain, je sentis soudain une grande brûlure le long de ma gorge. Incapable de hurler, je voulus respirer mais je ne pus émettre qu'un simple gargouillis.

Alors que je m'effondrais au sol, mon père se précipita sur moi et essaya d'endiguer le flot de sang. Il suppliait l'homme de le laisser appeler les secours et de me sauver. En faite, je n'aurais jamais imaginé que mon père puisse tenir à ce point à moi. Je savais qu'il m'aimait mais pas au point de tenir tête à un homme armé. Quand le tatoué comprit que je serais de toute façon incapable de dire quoi que se soit avant plusieurs mois, il donna l'autorisation à mon père de rester à mes côtés jusqu'à l'arrivée des pompiers et il appela lui même les secours. Mon père resta à mes côtés jusqu'à ce que la sirène des pompiers ne retentisse dans la rue où nous habitions et que les gyrophares n'éclaboussent la façade de leur couleurs rouge et blanche. Ce vacarme réveilla ma mère qui se demanda ce qu'il passait. Elle alla à la fenêtre et paniqua quand elle vit que l'ambulance s'était arrêté devant la maison. Le temps qu'elle descende, les pompiers avaient envahi le salon. Mais aucune trace de mon père et de mon agresseur. Je fus conduite d'urgence à l'hôpital le plus proche. Mais je perdis connaissance dans l'ambulance.

Je ne repris connaissance qu'un mois après. J'avais un grand bandage qui m'entourait la gorge et je n'arrivais pas à respirer seule. J'avais un tube enfoncé dans la gorge et une sonde passait dans mon nez jusqu'à mon estomac. Mais j'étais en vie. Et cela, c'était le plus beau des cadeaux. En voyant le moniteur cardiaque, j'eus un mouvement de recul, vite arrêter par la douleur dans la gorge: fichu tube. Ma mère m'expliqua alors que j'avais fait un arrêt sur la table d'opération que j'étais depuis sous contrôle cardiaque. Je suis resté jusqu'à mi Juillet à l'hôpital. Mais je ne rentrais pas chez moi. Ma mère avait vendu la maison et était parti suivre les unités de recherche. Pour ma part, je partis vivre avec ma tante. Et début Octobre, la nouvelle que je n'attendais plus tomba. J'étais dans ma chambre, à regarder la télé quand on frappa à la porte. Le temps que je descende, ma tante avait déjà ouvert la porte et ma mère était entrée. Pour moi, cela signifiait deux choses: ils avaient retrouvés mon père. Jamais ma mère ne serait rentrée sans lui. Et cela signifiait également que mon père était mort. Cela se voyait au regard de ma mère.

Il n'était pas prévu que je parle lors de l'enterrement de mon père, alors je n'avais rien préparé. Mais lorsque ce fut le tour de ma mère, cette dernière ne put absolument pas prononcé un mot et je me dévouais pour parler à sa place. Et là, alors que je n'avais rien préparé, les mots sortaient presque d'eux même de ma bouche. Certes beaucoup atténué par mes problèmes de gorge mais ils sortaient quand même. Avant de rejoindre ma place, je m'arrêtais un temps devant le cercueil de mon père. Il était scellé. Ma mère ne voulait pas que je me souvienne de mon père ainsi couché dans un cercueil. Elle voulait que la dernière image que j'ai de lui soit une image de lui en vie et débout. Je murmurais une dernière fois les mots que je ne lui dirais jamais plus:

"Je t'aime papa. Merci"

❝Le temps file, le temps n’attend personne. Le temps guérit toutes les blessures. Tous autant que nous sommes nous voulons plus de temps. Du temps pour se relever, du temps pour grandir, du temps pour lâcher prise. Du temps.❞

Mais je n'ais pas voulu de ce temps. Dés que je m'octroyais le droit de faire une pause, je repensais à mon père, aux conditions de sa mort et au dernier regard qu'il avait eu pour moi alors que son meurtrier l'obligeait à le suivre alors que je me vidais lentement et inexorablement de mon sang. Mais c'était également au meurtrier que je devais la vie. S'il n'avait pas accepté que mon père appelle les secours et comprime la plaie, je serais actuellement morte et je ne pourrais pas vous raconter mon histoire. Dés ma sortie d'hôpital, début Août, j'exigeais de la part de ma tante qu'elle me laisse passer à la session de rattrapage du mois de Septembre. Et j'eus mon bac. Mais cela ne me rendrais pas mon père. Je passais une année à ne rien faire, désireuse de laisser le temps à ma gorge de guérir avant de reprendre des études. Je ne fêtais pas mes 20 ans, ma fête d'anniversaire étant trop proche de l'enterrement de mon père. Mais je m'offris quand même un petit cadeau: un tatouage que j'avais moi même dessiné en hommage à mon père, chercheur sur les papillons.

Après mon année sabbatique, je suis entrée dans une école de journalisme. Et je me suis littéralement prise de passion pour les crimes des serial killer. Mon premier exposé fut d'ailleurs sur Jack l'Eventreur, certainement le tueur en série le plus célèbre au monde. J'écrivis un premier article sur Charles Manson même si ce n'était pas un tueur en série. En stage au seattle press, mon premier article fut sur Christopher Buono, petit fils du tueur en série nommé "L'étrangleur des collines" qui avait tué sa grand mère avant de se suicider. Mon article fit sensation et j'obtins un poste là bas dés l'obtention de mon diplôme. Mais en parallèle, je fais également des recherches sur l'homme qui m'a égorgé, l'homme au visage tatoué.

Spoiler:
 

THISisMYLIFE
Il n'y a pas grand chose à dire sur moi. Je m'appelle Séraphina, j'ai 27 ans. J'ai connu le forum en faisant des recherches sur internet. Je me connecte généralement tous les jours mais j'ai tendance à ne rp que le week end ou le mercredi. Et pour finir: sur RC, nous aimons les sucreries.


Dernière édition par Perséphonia B. Ceosira le Mar 21 Fév - 22:09, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eileen Walker


Maman Dragibus ❞ superviseur adjoint des portés disparus


A sweet picture :
Where do you live? : Alki point lighthouse
Messages : 797
Date d'inscription : 01/08/2010


What you do it's who you are
Are you free for a moment?: Oui oui oui, je veux rp
Are you doing something?: coincée avec les kidnappeurs
You & Other:
MessageSujet: Re: Perséphonia ☼ "Je le veux mon scoop!" Dim 19 Fév - 0:06

Bienvenue parmi nous!
N'hésites pas si tu as des questions >_>

_________________

    (c)Dodixe

    La disparition d'un être proche
    touche davantage les adultes que les enfants,
    car seule la douleur des adultes
    se nourrit d'imaginaire.
    Tristan Godbille

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Where do you live? : Pioneer Square
Messages : 15
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Re: Perséphonia ☼ "Je le veux mon scoop!" Dim 19 Fév - 0:52

Merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Azazell Smith


trafiquant d'arme et d'autres choses illégales


A sweet picture :
Messages : 104
Date d'inscription : 26/04/2011
Localisation : Si tu me vois alors c'est que la mort te guette

MessageSujet: Re: Perséphonia ☼ "Je le veux mon scoop!" Dim 19 Fév - 0:53

Un civil à martyriser *-*

Bienvenue futur victime de ma liste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 86
Date d'inscription : 22/04/2011
Age : 23


What you do it's who you are
Are you free for a moment?: Yes
Are you doing something?: Aucune intrigue en cours
You & Other:
MessageSujet: Re: Perséphonia ☼ "Je le veux mon scoop!" Dim 19 Fév - 5:13

Bienvenue à toi =)
et bonne chance pour ta fiche =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Where do you live? : Pioneer Square
Messages : 15
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Re: Perséphonia ☼ "Je le veux mon scoop!" Dim 19 Fév - 10:36

Merci à vous deux ^^

hey hey, je sais pas qui va martyriser l'autre moi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Olivia J. Simmons


consultante en biologie marine


Messages : 23
Date d'inscription : 16/02/2012
Age : 38


What you do it's who you are
Are you free for a moment?:
Are you doing something?: Aucune intrigue en cours
You & Other:
MessageSujet: Re: Perséphonia ☼ "Je le veux mon scoop!" Dim 19 Fév - 16:40

bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vesper Z. Lawson


Pistache ❞ superviseur des affaires classés


Messages : 46
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: Perséphonia ☼ "Je le veux mon scoop!" Mar 21 Fév - 1:38

Bienvenue mademoiselle :). Au risque de passer pour une inculte, qui est la personnalité de ton avatar ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Where do you live? : Pioneer Square
Messages : 15
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Re: Perséphonia ☼ "Je le veux mon scoop!" Mar 21 Fév - 7:44

Merci ^^

Vesper: Genevieve Cortese est la Ruby 2.0 de supernatural et la femme de Jared Padalecki ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Azazell Smith


trafiquant d'arme et d'autres choses illégales


A sweet picture :
Messages : 104
Date d'inscription : 26/04/2011
Localisation : Si tu me vois alors c'est que la mort te guette

MessageSujet: Re: Perséphonia ☼ "Je le veux mon scoop!" Mar 21 Fév - 20:36

Perso j'aime bien ton histoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Where do you live? : Pioneer Square
Messages : 15
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Re: Perséphonia ☼ "Je le veux mon scoop!" Mar 21 Fév - 21:15

Merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eileen Walker


Maman Dragibus ❞ superviseur adjoint des portés disparus


A sweet picture :
Where do you live? : Alki point lighthouse
Messages : 797
Date d'inscription : 01/08/2010


What you do it's who you are
Are you free for a moment?: Oui oui oui, je veux rp
Are you doing something?: coincée avec les kidnappeurs
You & Other:
MessageSujet: Re: Perséphonia ☼ "Je le veux mon scoop!" Mar 21 Fév - 21:43

C'est fini?!
J'aime aussi! Trop triste T_T

_________________

    (c)Dodixe

    La disparition d'un être proche
    touche davantage les adultes que les enfants,
    car seule la douleur des adultes
    se nourrit d'imaginaire.
    Tristan Godbille

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Where do you live? : Pioneer Square
Messages : 15
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Re: Perséphonia ☼ "Je le veux mon scoop!" Mar 21 Fév - 22:07

Oui, c'est fini ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eileen Walker


Maman Dragibus ❞ superviseur adjoint des portés disparus


A sweet picture :
Where do you live? : Alki point lighthouse
Messages : 797
Date d'inscription : 01/08/2010


What you do it's who you are
Are you free for a moment?: Oui oui oui, je veux rp
Are you doing something?: coincée avec les kidnappeurs
You & Other:
MessageSujet: Re: Perséphonia ☼ "Je le veux mon scoop!" Mar 21 Fév - 22:25

Tu es validée! Comme tu pouvais t'en douter!

Puisque tu es journaliste, si le coeur t'en dit, n'hésites pas à faire des articles sur le "new press FBI" (me rappelle que je devais faire un vrai sujet explicatif sur ça, je devrais me faire une liste...)

Amuses toi bien parmi nous!

_________________

    (c)Dodixe

    La disparition d'un être proche
    touche davantage les adultes que les enfants,
    car seule la douleur des adultes
    se nourrit d'imaginaire.
    Tristan Godbille

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tallulah O'Connely


étudiante & portée disparu


A sweet picture : Bazzart
Where do you live? : Pioneer Square
Messages : 24
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Re: Perséphonia ☼ "Je le veux mon scoop!" Mar 21 Fév - 22:27

Alors là, vin de dious, c'est de l'histoire ma tarée xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Where do you live? : Pioneer Square
Messages : 15
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Re: Perséphonia ☼ "Je le veux mon scoop!" Mar 21 Fév - 22:31

Eileen: Merci ^^

Tallulah: Et 1€ dans la cagnotte commune! Et je vérifierais que tu les enlèves pas, tricheuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Perséphonia ☼ "Je le veux mon scoop!"

Revenir en haut Aller en bas

Perséphonia ☼ "Je le veux mon scoop!"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Real Crime :: 
Before Starting
 ::  Registration Forms :: Validés
-